Tout a commencé à cause d'un jaune d'oeuf...

Il était là, le petit, larmoyant, me suppliant de l'utiliser, surtout maintenant que son blanc était destiné à un avenir de macaron.

Alors, je me lançais dans ce qui fut mon expérience la plus périlleuse jusque là...

La pâte à choux !

Bon. L'ésthétique n'y est pas. Mais alors pas du tout. Certains ne sont pas assez cuits, et aucun n'a gardé la jolie forme qu'il avait avant la cuisson. En revanche après dégustation... Tous ont réellement le goût, d'une bonne pâte à choux !

-150 g de farine

-25 cl d'eau

-5 g de sel

-125 g de matière grasse

-10 g de sucre

-4 oeufs

Pâteachou2

Préchauffez le four à 200°c.

Dans un récipient, tamisez 150g de farine.

Dans une casserole, verser 25cl d'eau, 5g de sel, 125g de matière grasse (pour cette fois, j'avais pris de la crème fraîche et du beurre.)

Vous pouvez, si vous le souhaitez, rajouter 10g de sucre.

Portez à ébullition.

En pleine ébullition, retirez la casserole du feu, et versez la farine dedans ; mélangez vigoureusement afin d'exterminer toute trace de grumeaux.

Reposez sur le feu, désséchez quelques secondes. (La pâte doit se détacher du fond de la casserole, et de la spatule.)

Retirez du feu, et ajoutez, un à un les 4 oeufs ; remuez à chaque fois en veillant à ce que les oeufs soient bien absorbés par la pâte.

Remuez jusqu'à obtenir une pâte lisse, ferme, brillante.

Remplir une poche à douille de pâte, et faire les formes désirées sur une plaque (ne pas oublier de mettre du papier cuisson.)

Ensuite, dorez à l'aide d'un pinceau. (C'est seulement là que mon jaune d'oeuf fut utilisé.)

Enfournez alors pendant 15 à 35 min. (Tout dépend de la chaleur, de la taille des pièces,etc...)

Au sortir du four, vous pourrez alors les garnir.

(Pour ma part, ils sont garnis de Gianduja de Valrhôna.)

 

Pâteàchou1